Déclin de Facebook pour les médias et les « fake news »


Le 11 janvier dernier, Facebook annonçait des changements majeurs dans son algorithme. Priorisant maintenant les contenus en provenance des amis et de la famille, les pages d’entreprises doivent redoubler d’efforts pour communiquer avec leur public. Mais ce n’est pas tout, Facebook a instauré une façon de hiérarchiser les médias pour en mesurer leur fiabilité. Qu’est-ce que cela signifie pour les entreprises ?

Afin de lutter contre les « fake news », les utilisateurs de Facebook sont invités à juger toutes publications. Mark Zuckerberg souligne que la communauté comme seul juge était la méthode la plus objective pour décider quelles sources étaient les plus fiables.


Quelles sont les conséquences ?

La priorité que Facebook accorde aux amis et à la famille agira directement au détriment des entreprises. La place qu’ils occupaient sur la plateforme sera remise en question par les internautes qui ont maintenant le pouvoir de hiérarchiser leur contenu et ne choisir que ceux de qualité.

En exemple, voici un comparatif des performances d’Affaires de gars sur Facebook sur 400 000 visiteurs uniques.

Mars 2016

  1. Social (71 %)
  2. Recherche organique (18%)

Mars 2017

  1. Social (36 %)
  2. Recherche organique (54%)

Mars 2018 

  1. Social (12 %)
  2. Recherche organique (76%)


Ce que les entreprises doivent comprendre

Facebook veut réduire le sensationnalisme et la désinformation. Sachant qu’il est une plateforme permettant de faire circuler les informations à grande vitesse, celui-ci veut mettre un terme aux partages de « fake news ».

Cette initiative a évidemment des conséquences majeures pour les pages d’entreprises et le paysage médiatiques. Facebook va influencer ce qui vient, c’est pourquoi celles-ci doivent bien comprendre ce que Facebook désire sur sa plateforme. Elle exige maintenant aux entreprises et aux médias de publier du contenu de qualité qui engagera activement ses lecteurs. Pour ce faire, les entreprises devront revoir leurs stratégies de contenu numérique afin d’évoluer au même rythme que ce changement.

Ceux et celles qui n’ont pas été en mesure d’avoir de référencement grâce à Facebook, devront se tourner rapidement vers d’autres solutions, telles que les infolettres, Instagram, Twitter, le référencement, l’échange de lien, etc.


Ce qu’une entreprise de communication numérique peut vous offrir

Facebook demeure et reste le canal d’acquisition le plus performant à ce jour, mais encore faut-il surveiller les coûts et les rendements ROI. C’est pourquoi les agences de marketing sont d’intéressantes options afin d’obtenir des performances bien au-delà de ce que vous pouvez faire seule de votre côté. Puisque les données et spécifications ne cessent de changer, il vous faut être à jour et avoir des comparaisons. Connaitre les coûts et les conséquences reliés aux rendements ROI est ce que nous faisons tous les jours et c’est un grand défi.

Créer du contenu de qualité et l’optimiser pour rejoindre un public cible en est un autre. Derrière ce défi se trouve un souci de croissance et de positionnement qui compte plusieurs variables, telles que le type d’industrie, la région, le type de marché, etc. Une entreprise comme la nôtre qui est capable de mesurer ces données en temps réel est bien placée pour aider les commerçants pour des rendements optimaux.

Bref, consulter des spécialistes demeure encore la meilleure solution pour les entrepreneurs et les entreprises qui désirent obtenir de la croissance.

Bon succès à vous !

 

 

Lien : l’Opinion, INFOPRESSE

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *